Musée de la vie romantique

semaine  logo

From Paris to Chantilly…

At first Parisian, the Drawing Week extends from now on outside the capital.
The museums of Sèvres, Sceaux or Chantilly, now in turn open their collections of drawings to the public. These places are meant various as well as the drawings they show.

The drawing week offers this year, through museums visits, a new occasion to compare works from the past and contemporary works, attracting collectors and amateurs, insiders or beginners. And this will certainly allow the specialists to open a dialogue.

Every participating museum organizes for this occasion, a special exhibition, or private visit of their collections.

These private visits are free and open to everyone, but are subject to availability registrations are mandatory.

You can call to +33 145 226 105 from 2.30 pm the Monday, 1st of February 2016. Opening hours : 9:.30 am - 12.30 am / 2.00 pm - 6.00 pm.

Caution: Voice messages will not be taken into consideration.

 

 

 

◄ Back

Musée de la vie romantique

Semaine du Dessin 
 
 31 03 2016 10:30
Musée de la vie romantique   |   Paris

Luigi Calamatta, un graveur dans son siècle

31 mars 2016 – 26 juin 2016

Parmi les nombreuses personnalités attachées au musée de la Vie romantique, Luigi Calamatta (1801- 1869) occupe une place particulière. Dessinateur et graveur parmi les plus renommés de son temps, son nom est indéfectiblement lié à la figure de Jean Auguste Dominique Ingres dont il fut l’interprète de prédilection comme à celle de George Sand, son amie de toujours à qui il se lia par l’union de sa fille Lina au fils de l’écrivaine, Maurice. Reconnu pour sa capacité à traduire avec le burin les maîtres l’art classique comme Raphaël ou Léonard de Vinci comme les chefs d’œuvre de ses contemporains, Ary Scheffer et Ingres, il incarne de façon emblématique le débat sur le rôle de l’estampe au XIXe siècle. Entre reproduction fidèle et interprétation libre, son art se place sous la devise « savoir très bien dessiner pour savoir bien copier » alors qu’il voit éclore la photographie, reflet exact de la réalité et qui aboutira à la revalorisation de l’estampe artistique dans la deuxième moitié du siècle. George Sand, dont l’adage cité définit si justement la façon dont le grand praticien envisageait son art au service de l’œuvre d’autrui, posait ainsi l’enjeu de la gravure pour Calamatta : « J’ai entendu discuter beaucoup (...) si le graveur doit être artiste comme Edelinck et Bervic, ou comme Marc Antoine et Audran ; c’est à dire s’il doit copier fidèlement les qualités et les défauts de son modèle, ou s’il doit copier librement en donnant essor à son propre génie ; en un mot, si la gravure doit être l’exacte reproduction ou l’ingénieuse interprétation de l’œuvre des maîtres. (...) ».

À partir des fonds de la collection Lauth-Sand, le musée de la Vie romantique présente l’art de Calamatta, artiste européen qui de Paris à Bruxelles et Milan, incarnera dans le paysage artistique de son époque la permanence de l’idéal classique face à la modernité de son temps.

 

Une présentation des feuilles du fonds Calamatta, beau-père de George Sand, conservé au musée de la Vie Romantique est proposée le jeudi 31 mars 2016 à 10h30 pour un groupe de 25 personnes. Pour une inscription préalable à cette visite, contactez le + 33 (0)1 45 22 61 05.

 

Légende du visuel :

Jean Auguste Dominique INGRES (Montauban, 1780 – Paris, 1867)

Portrait de Luigi Calamatta

307 mm x 241 mm

Crayon graphite
Numéro d'inventaire : D.89.63
Paris, musée de la Vie romantique
© Musée de la Vie romantique / Roger-Viollet


Telephone+33 (0)1 45 22 61 05
EmailClaire Dubois - Manon Girard: info@salondudessin.com
AddressMusée de la Vie romantique, 16 Rue Chaptal, 75009 Paris, France

Download
 

Map


 

All Dates

  • 31 03 2016