Invités du Salon

 

 

MUSEE D'ETAT DES BEAUX-ARTS POUCHKINE

 

Autoportrait à l'écharpe de Zinaide SEREBRIAKOV

 

 

Découvrez une exceptionnelle sélection de dessins du Musée des beaux-arts Pouchkine

- exposition inédite en France -

 

Composition "Voix" de Vassily Kandinisky

 

 

À l’occasion de son 25ème anniversaire, le Salon du dessin prévoit une programmation exceptionnelle et invite pour la première fois dans ses murs un musée étranger à présenter une partie de son fonds de dessins. Pour la première fois un ensemble de dessins provenant uniquement du Musée d’État des Beaux-Arts Pouchkine sera dévoilé en France.
Le commissaire de l’exposition, Vitaly Michine, conservateur des dessins français, a sollicité tous les conservateurs de deux des départements du musée pour sélectionner les 26 dessins qui seront montrés à l’occasion de l’exposition : le département des collections privées et la collection du département des arts graphiques du Musée d’État des Beaux-Arts Pouchkine.
Parmi les 26 dessins, 17 dessins russes, dont 3 issus de la Collection privée Zilberstein, et 9 dessins occidentaux.

Deaux Etudes de femmes et le croquis de la tête de Jean-Baptiste Pater

 

 

 

 

 

Légendes des visuels: 

- En haut à gauche: Zinaide SEREBRIAKOV (1884-1967), Autoportrait à l’écharpe, 1911

- En bas à gauche: Jean-Baptiste PATER (1695-1736), Deux études de femmes et le croquis de la tête

- En bas à droite: Vassily KANDINSKY (1866-1944), Composition " Ж " ("Voix"), 1916

 

 

 

 

FONDATION FLORENCE ET DANIEL GUERLAIN

 

Stand du prix du dessin contemporain

 

En 1996, Florence & Daniel Guerlain ont crée une fondation éponyme, reconnue depuis d'utilité publique. Située dans le domaine familial des Mesnuls (Yvelines), la Fondation a accueilli 25 expositions, des conférences sur l'art ainsi que des ateliers de lithographie et de gravure. En 2007, Florence et Daniel Guerlain décident de se recentrer sur leur passion, le dessin contemporain, même s'ils continuent de collectionner d'autres médiums. Daniel et Florence Guerlain ont fait don d’une partie de leur collection de dessins contemporains l’année dernière au Musée national d’art moderne.

Ils ont créé le Prix de dessin contemporain afin de mettre en valeur trois artistes par an. Ainsi, chaque année, trois artistes, en lice pour le Prix de dessin contemporain (voir Prix de dessin contemporain) exposent leur travail sur le stand de la Fondation Guerlain au Salon du dessin.

Tandis que le Prix de dessin de Florence et Daniel Guerlain se prépare à célébrer sa décennie, une partie de la collection cédée au Centre Pompidou l’an dernier est exposée pour la première fois à l’étranger. Quant aux trois artistes sélectionnés cette année, ils seront présentés au Salon du dessin, où le nom du lauréat sera dévoilé le 31 mars.

 

Les trois artistes sélectionnés pour le prix 2016 sont: Jana Gunstheimer, Cameron Jamie et Anne-Marie Schneider

jana

 

 

JANA GUNSTHEIMER :

 

Jana Gunstheimer est née en 1974 à Zwickau (Allemagne).
Après avoir étudié l’histoire de l’art et l’ethnologie à Leipzig, elle s’est inscrite aux Beaux-Arts à Halle. Son oeuvre est représentée dans les grandes collections comme celles du Mnam-Centre Pompidou, du Seattle Art Museum, la collection Florence & Daniel Guerlain, la Wallace Collection aux États-Unis, la Collection OEhmen en Allemagne. Depuis le 8 novembre et jusqu’au 28 février, son travail est dévoilé, en solo show, au Schloss Morsbroich de Leverkusen. Elle est représentée par les galeries Conrads, de Düsseldorf, et Römerapotheke, de Zurich.

 

  

Jana Gunstheimer, Aus Dunkelkammern 10, 2013 - graphite sur papier, 38,2 x 26,7 cm ;
courtesy galerie Römerapotheke, Zurich - photo André Morin

 

Jamie

 

CAMERON JAMIE :

 

Cameron Jamie est né en 1969 à Los Angeles et a étudié à CalArts (Californian Institute of the Arts). Il a participé à la Biennale du Whitney et le Walker Art Center de Minneapolis lui a consacré une rétrospective en 2006. En France, on a pu voir son travail à « Traces du sacré » , « Les Maîtres du désordre », « 1984-1999. La Décennie » ou encore à la dernière Biennale de Lyon et il est dans la collection du cabinet d’art graphique du Mnam-Centre Pompidou, la Collection Florence & Daniel Guerlain. Il est représenté par les galeries Barbara Gladstone (Bruxelles et New York), Bernier/Eliades (Athènes) et Buchholz (Cologne).

 

   

Cameron Jamie, Atome, Sweet Atome, 2014, monotype, 70,5 x 49,5 cm
(COURTESY BERNIER-ELIADES, Bruxelles).

 

 

Schneider

ANNE-MARIE SCHNEIDER:

 

Anne-Marie Schneider est née en 1962 à Chauny (Alsace). Ancienne étudiante des Beaux-Arts de Paris, son travail a déjà été montré à la Documenta de Kassel, au Museo Reina Sofia de Madrid, ainsi qu’en solo show, au musée d’Art moderne de la Ville de Paris. Ce dernier a acquis ses travaux pour sa collection, tout comme le Centre Pompidou, ainsi que différents Frac. Elle est aussi présente aux Pays-Bas (Museum Het Domein et Museum Overholland) ou encore à la Yale University Art Gallery (États-Unis). Elle collabore avec les galeries Michel Rein, à Paris et Bruxelles, et Peter Freeman, à New York. 

 

Anne-Marie Schneider , Sans titre (Mains croisées), 2012, gouache et encre sur papier, 36x51cm
Courtesy galerie Michel Rein, Bruxelles, photo André Morin

Plus dans cette catégorie : « Publications