MUSÉE DE L'ARMÉE

Renommé pour ses armes, armures anciennes et uniformes, le musée de l’Armée abrite une collection de dessins encore peu connue, estimée aujourd’hui à 10 000 œuvres. La sélection proposée, allant du XVIe au XXIe siècle, invite à découvrir la diversité de cette collection et permet d’observer le vaste champ thématique que peut offrir le monde militaire, sans oublier le site dans lequel est aujourd’hui abrité cet ensemble, l’Hôtel des Invalides.

Cette exposition met également en valeur, à travers ses acquisitions récentes, les axes d’enrichissement actuels et futurs, en vue de soutenir le projet d’extension et de transformation du musée de l’Armée baptisé MINERVE (2022-2030) et la création de quatre nouveaux parcours permanents : « L’hôtel des Invalides, entre histoire et mémoires », « Forces armées et engagements militaires de la France », « Après 1945 : de la Guerre froide à nos jours » et « Colonisation, décolonisation : une histoire en partage ».

Les grandes thématiques abordées dans l’exposition :

1- Sous l’Ancien Régime : l’état militaire

L’Ancien Régime constitue un moment clé dans la formation de l’armée française. Les premiers dessins de la collection sont à mettre en lien avec des modèles destinés aux armuriers. Portraits de figures du monde militaire, armement, scènes de la vie quotidienne lors des campagnes militaires menées par Louis XIV et ses successeurs sont présentés.

2 - Dessiner la légende : la période napoléonienne

La collection de dessins illustre à la fois la symbolique impériale et les aspects militaires sous l’Empire, notamment à travers la vision des ingénieurs géographes. D’autres grands représentants de l’épopée napoléonienne sont aussi représentés et contribuent par leurs œuvres à forger une iconographie relative à Napoléon. La présence napoléonienne aux Invalides est également très forte depuis le Retour des cendres et la construction du tombeau sous le Dôme, qui a considérablement modifié le lieu et inspiré nombre d’artistes.

3 - Le XIXe siècle, le temps des peintres militaires

Le XIXe siècle est marqué par l’expansion coloniale ; les conflits lointains sont aussi l’occasion de découvrir de nouveaux paysages et populations. Artistes officiels, amateurs ou encore soldats nourrissent l’iconographie des conflits. Les soldats maniant le crayon apportent quant à eux une vision plus personnelle de leur expérience sur le terrain. Cette période est également l’âge d’or des peintres militaires.

4 - La Première Guerre mondiale

Le premier conflit mondial est un moment particulier pour le musée de l’Armée qui organise des missions artistiques dès le début de la guerre, envoyant des artistes dans les zones de combats. D’autres témoignages d’artistes mobilisés viennent compléter cet ensemble.

5 - La Seconde Guerre mondiale

Les collections de dessins relatives à la Seconde Guerre mondiale constituent à la fois des témoignages des actions militaires et de l’impact du conflit sur les populations civiles à travers l’exode ou la déportation. Le fonds de dessins sur cette période tire aussi son originalité de la présence de l’œuvre de guerre de Jean Delpech (1916-1988), donné en parti au musée de l’Armée en 1972, et qu’une acquisition auprès de la famille est venue compléter en 2019, donnant une vision très personnelle du conflit.

6 - Le musée de demain

La collection de dessins du musée de l’Armée ne cesse de s’enrichir en confortant les fonds de référence et en s’ouvrant à de nouvelles approches et époques. Les axes d’enrichissement actuels et futurs visent à soutenir le projet d’extension et de modernisation MINERVE, programmé de 2022 à 2030.

Getty Paper Project

Le musée de l’Armée est l’un des lauréats 2022 du programme The Paper Project de la Fondation Getty (Los Angeles). Grâce à ce prix, le Musée travaille à la valorisation de l’œuvre de guerre de Jean Delpech, concrétisant ainsi une histoire partagée depuis près de 50 ans avec la famille de l’artiste. Le Musée reçoit une dotation de 90 000 € qui lui permet de créer un espace numérique dédié au fonds Jean Delpech et de publier un catalogue raisonné de ses œuvres conservées au musée de l’Armée.

Jean Delpech, l’œuvre de Guerre. Dessins et gravures du musée de l’Armée

Jean Delpech, l’œuvre de Guerre. Dessins et gravures du musée de l’Armée, sous la dir. d’Hélène Boudou-Reuzé et Laëtitia Desserrières, Paris, In Fine éditions d’art / musée de l’Armée, 2022. 384 pages, 328 illustrations, 49 €.

https://infine-editions.fr/publications/jean-depech/

Création d’un outil informatique

Grâce au soutien de la Fondation Getty, le musée de l’Armée développe un espace numérique en ligne qui proposera un catalogue exhaustif des estampes et dessins qu’il conserve de l’artiste. Chaque pièce sera accompagnée d’une notice technique et d’éléments permettant d’expliquer le processus créatif de l’artiste : les techniques de gravure utilisées par Jean Delpech seront détaillées afin de mieux comprendre la réalisation de ses «monotypes retravaillés », à mi-chemin entre gravures et dessins. Il s’agit de créer un espace participatif permettant à toute personne disposant d’informations complémentaires sur les œuvres, leur sujet ou l’artiste et d’apporter sa contribution.

Informations

Site internet: musee-armee.fr

Adresse : Hôtel de Invalides, 129 Rue de Grenelle, 75007 Paris